Recette de curry au mouton et au lait de coco

  • FrançaisFrançais

  • Dans cette recette de curry au mouton et au lait de coco, je vous décris les avantages et les inconvénients du lait de coco dans le curry.


    Dans cette recette de curry au mouton et au lait de coco, je vous décris les avantages et les inconvénients du lait de coco dans le curry.

    Le curry au mouton et au lait de coco a été popularisée par la cuisine indienne, mais surtout par la cuisine des îles comme La Réunion ou Maurice. L’ajout du lait de coco permet d’avoir un mélange très onctueux, mais à mon sens, elle dénature le gout du curry. A la fin, on a un genre de potage aux saveurs plus que mitigées. Toutefois, c’est un plat qui a son charme.

    Les ingrédients pour le curry au mouton et au lait de coco

    • 250 grammes de viande de mouton
    • Une cuillère à soupe d’ail
    • 1 oignon
    • 2 tomates
    • Une cuillère à café de curry
    • Une demi cuillère à café de cummin
    • Une boite de lait de coco
    • De l’huile
    • Concentré de tomate (facultatif)

    Comment préparer le curry au mouton et au lait de coco

    On va commencer par préparer un curry traditionnel. En premier, dans une casserole ou une marmite, mettez les oignons à frire. Faites-les rissoler pour qu’ils deviennent blancs, tournant vers le doré. Ensuite, ajoutez l’ail. Patientez une ou deux minutes le temps que les oignons soient bien cuits.

    Ensuite, coupez les tomates en cube. Vous pouvez aussi ajouter un du concentré de tomate ou directement du coulis de tomate. Si vous choisissez ce dernier, pas besoin d’avoir des tomates en cube. Le but de la tomate est d’avoir la base de notre sauce.

    Dans cette recette de curry au mouton et au lait de coco, je vous décris les avantages et les inconvénients du lait de coco dans le curry.

    Ajoutez les tomates à la marmite et laissez mijotez pendant 5 à 10 minutes. Concernant l’intensité de la cuisson, moi, je fais rissoler les oignons à puissance max et ensuite, je baisse un peu pour les tomates. Attendez que les tomates (si elles sont en cubes) soient complètement fondus et deviennent de la sauce. Vous pouvez les écraser un peu pendant la cuisson avec le dos d’une spatule si c’est nécessaire.

    A ce stage, vous avez une sauce tomate classique. Maintenez, ajouter les morceaux de mouton, découpés au préalable. Parfois, j’ajoute la viande avant les tomates pour les cuire plus facilement. Donc, une viande légèrement frit avec les oignons et ensuite, j’ajoute les tomates et je fais mijoter. L’ordre d’ajout de la viande est peu important au final. Ce qui compte est qu’elle soit bien cuite.

    La réussite du curry est souvent à l’instinct

    Une fois que curry au mouton et au lait de coco a bien mijoté pendant 5 à 10 minutes. Ajoutez maintenant le curry et le cummin. Peut-être que vous l’ignorez, mais le curry est une sauce. Elle est en poudre, mais elle va liquéfier le mélange pendant la cuisson. Vous n’avez pas besoin, techniquement, de mettre du cummin, car le curry (selon comment il est préparé), en contient déjà. Mais j’en met souvent. Le cummin est un bon condiment pour tout ce qui est viande qui sent un peu très fort comme le mouton ou le boeuf.

    Baissez le feu jusqu’à la moitié ou même au quart. C’est là que va résider le succès de votre curry. Le laisser mijoter pendant 30 à 60 minutes. Dans beaucoup de recettes, la cuisson ne dépasse pas 30 minutes, mais un curry n’est jamais assez mijoté. Au milieu de la cuisson, vous ajoutez le lait de coco. Et en fait, la quantité de lait de coco va dépendre du curry que vous voulez.

    Si la quantité de lait de coco dépasse celle de la sauce tomate, alors vous aurez un curry en blanc cassé. Très onctueux, mais la saveur de coco sera prédominante. Vous pouvez ajouter juste un peu de lait de coco pour avoir un début d’onctuosité. Votre mélange sera rouge clair. Attention, comme c’est un lait, vous aurez une pointe de saveur de lait caillé dans la bouche. C’est normal puisque vous faites cuire le lait.

    La fin de la cuisson dépend vraiment de vous. Certains vont attendre une réduction extrême de la sauce pour avoir un curry au mouton et au lait de coco très dense. Personnellement, mon curry est toujours très liquide. Cela permet d’en avoir pour plusieurs jours et de faire face à des invités surprises.

    Les gros problèmes du curry au mouton et au lait de coco

    J’ai déjà préparé du curry au mouton et au lait de coco à plusieurs reprises et clairement, ce n’est pas pour moi. Et je pense qu’un curry traditionnel n’a pas de lait de coco. Pour plusieurs raisons. La première est une question : Pourquoi le curry est-il si apprécié ? Pourquoi une telle popularité mondiale ?

    Parce que c’est un plat relevé. Le curry doit embaumer toute la maison, il est épicé et on a toujours un raclement de la gorge quand vous goutez du curry. Le problème est quand vous ajoutez le lait de coco, cela va adoucir totalement le curry et neutraliser totalement le gout des épices. Donc, oui, vous aurez un mélange très onctueux, mais au gout bien fade.

    Parce que comme je l’ai dit, mes currys sont toujours très liquides. Donc, au lieu d’utiliser de l’eau, j’utilise du lait de coco pour avoir l’aspect onctueux, mais ça tue littéralement l’idée de curry. A la limite, on peut utiliser très peu de lait de coco. Une autre façon est de faire bouillir la viande au préalable avec des carottes et de l’oignon. Faites-le la veille. Un bouillon se cuit à feux très doux pendant 3 ou 4 heures au minimum. D’une part, vous allez attendrir la viande et de plus, vous aurez un bouillon à incorporer au curry le lendemain pour avoir toujours plus de saveur.

    Deuxième gros inconvénient du curry avec le lait de coco est qu’il se conserve très peu. Dès le deuxième jour, vous aurez cette saveur dégueulasse de lait caillé qui viendra infecter tout le curry. Le curry classique, avec base de sauce tomate, peut se conserver au frigo, pendant 2 ou 3 jours. Si vous préparez du curry au lait de coco, il faudra le consommer le jour, à moins de le mettre au congélo. Mais cela ne tiendra pas longtemps et vous aurez le même résultat quand vous le réchaufferez. En termes d’avantage, il n’apporte aucune saveur et même, qu’il  annule ce qui fait la base du curry et une conservation plus que médiocre.

    La viande de mouton, déconseillée pour le curry ?

    Si vous faites du curry au mouton et au lait de coco, alors préférez le gigot. Moi, je n’avais que des épaules et cela n’a pas marché correctement. C’est une viande très grasse et comme je suis un fainéant, je n’ai pas enlevé tout le gras. Le résultat est que la viande a été très dure alors que je l’ai laissé mijoté pendant quasiment 1 heure et demie.

    Je pense que le mouton ou même l’agneau ne sont pas idéaux pour le curry, qui a besoin d’une viande tendre comme la volaille ou le boeuf (filet ou faux filet). Evitez les viandes trop grasses, car vous aurez cette odeur caractéristique de la viande (que je déteste) pendant la cuisson et la dégustation. Pour les prochains curry, je vais éviter le mouton. Et si je dois le faire, je rajouterais deux étapes supplémentaires.

    La première est de faire le bouillon la veille pour un début d’adoucissement et ensuite, je mettrais la viande cuite au frigo en le saupoudrant d’attendrisseur de viande en poudre. Je l’avais fait pour cette recette, mais je n’ai laissé reposer qu’une trentaine de minutes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *